Installez-vous, le docteur Octopus va vous recevoir.

Une équipe de chercheurs s’est inspiré du poulpe pour mettre en place ce qui peut-être servira de modèle à la réalisation de nouveaux robots-chirurgiens.

Certaines interventions chirurgicales peuvent se montrer assez délicates, notamment celles réalisées sur des tissus mous. De plus en plus, on assiste à l’émergence d’une aide précieuse pour le chirurgien : le robot. Si ce dernier manie bien les outils, il existe tout de même un risque pour celui-ci d’altérer les tissus entourant la zone d’intervention, surtout s’il faut soulever ou déplacer l’organe.

Le robot-idéal

L’idéal serait alors pour les chercheurs d’utiliser pour la fabrication des robots, un matériel mou pouvant devenir plus rigide à la demande. C’est sur ce cahier des charges qu’ont planché des chercheurs italiens avant de trouver l’inspiration en observant le poulpe. Leurs travaux viennent d’être publiés le 14 mai dernier dans le journal Bioinspiration and Biomimetics.

octopus-surgeon
Menciassi et al., IOP Science

Le prototype s’articule autour de 3 chambres cylindriques. Chaque cylindre est l’équivalent d’un tuyau d’aspirateur, la grande différence réside dans le matériel utilisé pour réaliser la membrane de ce tube : celle-ci est flexible et comporte des sortes de granules. L’air passe alors dans le tuyau au centre et peut se retrouver aspirer au niveau des granules, provoquant la rigidification de la membrane.

Des ballons d’eau pour mimer les organes

Afin de tester l’efficacité du poulpe-chirurgien, les chercheurs l’ont mis à l’épreuve en le faisant manipuler des ballons remplis d’eau reproduisant les organes. L’engin a alors démontré qu’il pouvait se plier à plus de 255° mais aussi une capacité d’élongation de 62% par rapport à sa taille d’origine tout en manipulant parfaitement le ballon. Autant dire que l’essai est prometteur.

Cette avancée technologique permet un pas de plus dans l’élaboration de robots-chirurgiens complexes pouvant réaliser aussi bien des tâches de chirurgie de routine que des tâches plus délicates, de surcroît avec une précision chirurgicale.

Retrouvez Sens & Science sur les réseaux sociaux, à savoir Facebook, Twitter et Instagram (Sens_Science).

Ecrit par Emmanuel FELOUZIS

Sources : http://iopscience.iop.org/1748-3190/10/3/035008/media;

Image : Marvel, isikol (Deviantart)

Publicités

Étaler sa science...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s