Le stress, ses effets sur la santé

Qu’il soit causé par la pression au travail, par les soucis financiers ou même par l’environnement relationnel, nous avons tous, un jour, fait l’expérience du stress. Une grande part de la population souffrirait d’un niveau moyen à élevé de stress au quotidien. Beaucoup le savent, il peut causer des troubles du sommeil, des maux de tête et même entraîner la dépression, toutefois, quand on y regarde de plus près, il peut être à l’origine de troubles beaucoup plus graves.

Le stress se définit comme une réponse du cerveau à un certain nombre de situations ou événements. Commençons donc par s’enlever de la tête une idée reçue : tous les stress ne sont pas négatifs, nombreux sont ceux qui vous diront qu’ils sont stimulés lorsqu’ils sont sous le stress, qu’ils parviennent à de meilleures performances. Le stress est une sorte de réaction primaire chez l’Homme : le corps se prépare dans une situation de danger à « Fuir ou se battre », notamment en sécrétant des hormones ayant pour but de nous préparer à se protéger d’éventuels dommages.

Cette belle histoire se complique lorsque cette réponse est exagérée face à la situation rencontrée, c’est ce qui arrive lorsque la situation causant le stress est constamment répétée.

Stress et santé

On peut relier le stress à un grand nombre de pathologies, il peut même en être à l’origine. Le plus souvent, il joue au moins le rôle d’accélérateur de maladies.

Les effets les plus connus du stress que vous avez peut être déjà expérimentés sont les maux de tête, l’anxiété et la dépression. De plus en plus, les chercheurs découvrent les effets dévastateurs du stress sur notre santé.

Cardiovasculaire

On connais tous quelqu’un qui après une journée bien stressante au boulot, a noyé son désespoir dans l’alcool, une étude a montré que travailler de nombreuses heures était associé à un risque plus élevé de sombrer dans l’alcool, celui-ci « allégeant » le stress causé par la pression et les conditions de travail.

D’autres se rabattent sur la cigarette ou trouvent leur réconfort dans la nourriture ce qui peut aboutir à l’obésité. L’ensemble de ces facteurs contribuent à une mauvaise santé au niveau cardiaque, par exemple à cause de l’augmentation de la tension artérielle qui abîme la paroi des vaisseaux sanguins. Une étude a montré que le stress diminuait le flux sanguin arrivant au cœur particulièrement chez les femmes. Enfin, le stress est associé à un risque plus élevé de crises cardiaques. Une étude, publiée en 2012, chiffrait alors à 23% le risque en plus d’avoir une crise cardiaque pour une personne souffrant de stress au travail.

Diabètes

Vous serez surpris de savoir que le stress a également été associé à l’élévation du risque de développer un diabète. En effet, lors du stress le corps sécrète une hormone particulière nommé cortisol. Cette hormone a pour rôle de mobiliser le glucose et donc d’élever la glycémie chez l’individu. Ainsi, si la situation de stress perdure, la glycémie élevé de façon chronique peut évoluer en diabète.

Maladie d’Alzheimer

Selon les chiffres de l’association France Alzheimer, la maladie toucherait directement et indirectement plus de 3 millions de Français en comptant près de 850 000 personnes malades. Même si les causes de la maladie demeurent inconnues, les chercheurs pensent que le stress peut contribuer à son développement.

Des chercheurs suédois ont déjà montré en mars 2013 qu’un taux élevé d’hormones du stress chez la souris induisait la mise en place d’une grande quantité de plaques béta-amyloïdes, des protéines qui jouent un rôle important dans la maladie d’Alzheimer.

Avant cela, en 2010, une équipe de recherche finlandaise avait montré que chez les femmes à fort taux de cortisol et présentant une tension artérielle élevé, caractéristiques du stress, le risque de développer la maladie était multiplié par trois.

Fertilité

A l’heure actuelle, environ 15% des couples consultent pour des problèmes d’infertilité si on en croit les chiffres donnés par Natisens, soit un couple sur sept.

Une étude datant de Mai 2014 avait conclue que le stress mène à une réduction de la production du sperme et réduisait la qualité de celui-ci chez l’Homme. La raison invoqué par les chercheurs seraient que le stress induirait la sécrétion de glucocorticoïdes, des hormones stéroïdiennes qui perturberaient le métabolisme des protéines et acides gras, conduisant à des niveaux faibles de testostérones.

Ce phénomène ne touche pas que les hommes, les femmes également sont concernées par les problèmes de fertilité. Les femmes présentant des taux importants d’alpha amylases dans leur salive, résultante du stress, auraient 29% moins de chances de tomber enceintes.

Comment se protéger contre les problèmes de santé induits par le stress ?

Cela va de soit, pour éviter les complications de santé induites par le stress autant s’attaquer à la racine du problème et tenter de réduire ce stress.

Pour y parvenir, vous devez d’abord parvenir à reconnaître les symptômes du stress. Chaque personne réagit de façon différente face à celui-ci, toutefois, des difficultés à trouver le sommeil, de la fatigue, des troubles alimentaires, une sensation de déprime, de la facilité à se mettre en colère sont autant d’indices pouvant aider à déceler l’état de stress.

Aujourd’hui, l’activité sportive reste le remède le plus efficace contre le stress, les endorphines sécrétées lors de l’effort aident à ressentir une sensation de bien être et lutter contre la dépression. D’autres conseils peuvent également aider à lutter contre le stress :

  • L’optimisme : Tourner les pensées négatives en positives, ne plus se dire « je n’y arriverais jamais » mais plutôt « Je ferais de mon mieux quoi qu’il arrive ! ».
  • La relaxation : Si vous sentez le stress monter, fermez les yeux et respirez profondément ensuite sortez prendre l’air par exemple.
  • Le plaisir : Engagez vous dans une activité qui vous passionne, regardez un bon film ou partagez un moment agréable avec vos proches.
  • La méditation : Cela peut vous sembler ridicule au premier abord pourtant il existe des techniques de relaxations quotidiennes qui permettent de mieux appréhender le tumulte du quotidien, un instant de calme et de silence avant de se jeter dans la jungle urbaine.

Vous l’avez compris, le stress n’est en fait qu’une réaction naturelle de notre corps qui lorsqu’elle perdure dans le temps peut nous être préjudiciable. Apprenez à faire la différence entre le bon et le mauvais stress afin de pouvoir maîtriser ce dernier.

Ecrit par Emmanuel FELOUZIS

Publicités

Étaler sa science...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s